1276 Views |  Like

Jusqu’au 31 août / 3 bonnes raisons d’aller voir l’exposition Jean Julien Massé au Musée Bossuet à Meaux (77)

Le Parisien en a fait largement l’écho et on a adôôôré sa présentation…
Une carrière longue de 70 ans. Le titre de l’exposition — « 70 ans de paysage » — témoigne de la longévité de Jean Julien Massé. Né à Meaux en 1856, il termina sa vie en 1950 à Luzancy. Son mentor Louis Alexandre Bouché, lui-même élève de Corot, l’avait convaincu de s’installer dans ce village proche de La Ferté-sous-Jouarre. Jean Julien Massé est un admirateur de la ruralité, un témoin d’une époque de la vie paysanne avant la mécanisation » .Son talent lui a permis de participer au Salon des artistes français durant cinquante ans !
Un peintre apprécié des collectionneurs. « Solitaire et sauvage » selon Michel Greuzat, Jean Julien Massé reste méconnu du grand public. Plusieurs de ses œuvres ont pourtant traversé la Manche ou l’Atlantique. Les 130 toiles exposées au musée Bossuet ont été prêtées par des particuliers français et étrangers, des musées et des municipalités.
Une association défricheuse de talents oubliés. Tous ces tableaux ont été réunis grâce au travail des Guetteurs d’art. « Nous sommes mi-détectives, mi-archéologues », explique le président de l’association. Avant le Meldois Jean Julien Massé, les Guetteurs d’art ont déjà sorti de l’oubli le peintre columérien Hervé Le Bourdellès, mort sans héritier en 2011. Plus d’hésitation, allez-y !

Où ? 5 place Charles-de-Gaulle, 77100 Meaux.